SUR RENDEZ-VOUS 581-985-0248
EMAIL: infosoins2021@gmail.com
big-icon

Encéphalite japonaise

Encéphalite japonaise

Le virus qui cause l’encéphalite japonaise
est transmis par des moustiques appartenant
aux groupes Culex tritaeniorhynchus et
Culex Vishnu, lesquels se reproduisent
plus particulièrement dans
les rizières inondées.
Le virus circule chez les ardéidés
(hérons et aigrettes).

Qu'est-ce que l’encéphalite japonaise ?

L’encéphalite japonaise est une maladie due à un flavivirus (moustique) qui touche les membranes qui enveloppent le cerveau. On la retrouve surtout dans les pays d’Asie (44 pays).

L’encéphalite japonaise

Le virus qui cause l’encéphalite japonaise est transmis par des moustiques appartenant aux groupes Culex tritaeniorhynchus et Culex Vishnu, lesquels se reproduisent plus particulièrement dans les rizières inondées. Le virus circule chez les ardéidés (hérons et aigrettes). Les vecteurs moustiques ne piquent que le soir à la tombée de la nuit et toute la nuit. La piqûre est douloureuse et ne passe pas inaperçue.

Le taux de létalité peut atteindre 60% chez les personnes ayant les symptômes de la maladie; 30% de ceux qui survivent souffrent d’atteintes permanentes du système nerveux central. Dans les zones où le virus de l’encéphalite japonaise est répandu, elle survient principalement chez les jeunes enfants du fait que les enfants plus âgés et les adultes ont déjà été infectés et sont immunisés.

Symptômes de l’encéphalite japonaise

La plupart des infections par le virus de l’encéphalite japonaise sont bénignes (fièvre et céphalées) ou sans symptômes apparents, mais environ 1 infection sur 200 entraîne une maladie grave caractérisée par l’apparition brusque d’une forte fièvre, des céphalées, une raideur de la nuque, une désorientation, un coma, des crises convulsives, une paralysie spastique et une issue fatale.

Traitements de l’encéphalite japonaise

Des tests de laboratoire peuvent confirmer la présence de l’infection. Si vous avez des symptômes apparentés à l’encéphalite japonaise, il est important de consulter rapidement un médecin. Des médicaments seront prescrits pour soulager les symptômes du patient et pour stabiliser son état.

Prévention contre l’encéphalite japonaise

Afin de prévenir l’encéphalite japonaise, il est suggéré aux personnes fréquentant les zones à risque de se faire vacciner. Pour les voyageurs qui se rendent dans les zones endémiques, il est recommandé de se protéger contre les piqûres de moustiques en appliquant un insecticide ou un insectifuge. Portez des manches longues et des pantalons longs de couleur pâle. Assurez-vous que votre logement est pourvu de moustiquaires. La vaccination est le moyen le plus efficace de se protéger.

Vaccination contre l’encéphalite japonaise

On recommande le vaccin aux personnes qui pensent faire un séjour de plus de 4 semaines dans une région où elle est endémique. La vaccination réside dans la connaissance des zones endémiques dans certains pays, qui peuvent être très limitées. Le vaccin recommandé est le Ixiaro.