SUR RENDEZ-VOUS 581-985-0248
EMAIL: infosoins2021@gmail.com
icon_Azote-liquide

Traitement à l’azote liquide

La cryothérapie est un traitement dit destructeur. L’objectif est d’éliminer la lésion par une destruction cellulaire ciblée et non en éliminant le virus. En effet, la cryothérapie amène la destruction des kératocytes infectés par le virus et non le virus lui-même. Pour ce faire, une brûlure par le froid est faite par un jet contrôlé d’azote liquide à -196 degrés. Il s’en suit une destruction tissulaire par congélation du liquide intracellulaire et extracellulaire. Les mécanismes inflammatoires enclenchés par la brûlure thermique contribuent également à la diminution ou l’élimination de la lésion.

TYPES DE LÉSIONS CUTANÉES

  • Verrues plantaires (pieds) – aucune prescription médicale nécessaire
  • Verrues vulgaires (mains)– aucune prescription médicale nécessaire
  • Verrue plane (genou-coude -mains – pieds -visage) prescription obligatoire
  • Verrues génitales ou péri-anales (condylomes) prescription obligatoire
  • Molluscum contagiosum – prescription obligatoire
  • Acrochordons – prescription obligatoire
  • Kératoses séborrhéiques ou actiniques – prescription obligatoire

CAUSES DE TRANSMISSION

On considère que 70 souches distinctes de VPH (virus du papillome humain) peuvent causer des verrues. Ces virus existent naturellement sur la peau, donc lorsque le système immunitaire d’une personne est affaibli par des médicaments ou une infection le risque de contracter le virus peut être accru.

Une simple coupure suffit pour que le virus s’infiltre dans l’organisme et entraîne l’apparition de verrues vulgaires, plantaires ou planes. Par contact direct : si vous touchez à la verrue de quelqu’un d’autre. Par contact avec une surface humide (souvent le sol) : douches ou piscines publiques, centres sportifs, plage, etc.

Par auto-contagion : chez la personne infectée, le virus se propage d’un endroit à l’autre ou par contact avec un objet contaminé : bas, soulier, etc.

Conseils pour éviter la propagation du virus

  • Évitez de gratter la verrue ou de jouer avec pour ne pas qu’elle se propage ailleurs sur votre corps.
  • Évitez de marcher pieds nus dans les endroits publics. Couvrez la verrue d’un pansement si vous marchez pieds nus.
  • Évitez de partager les objets personnels (bas, serviette, lime à ongles, etc.).
  • Lavez-vous après tout contact avec une verrue. Portez des bas de coton et changez-les tous les jours. Gardez vos pieds au sec.

Contre-indications absolues
pour le traitement à l’azote liquide

  • Nævus (grain de beauté) d’aspect douteux
  • Mélanome
  • Histoire documentée de sensibilité ou de réaction indésirables
  • Lésions de type carcinome basocellulaire ou squameux
  • Usager qui ne peut accepter la possibilité d’altération de la pigmentation de la peau (hyper ou hypopigmentation)
  • Possibilité de cicatrices chéloïdes

Durée du traitement

Selon le type de lésion, l’application de l’azote liquide varie entre 5 secondes à 30 secondes. La fréquence idéale entre les traitements est de 14 jours. Plus l’existence de la lésion telle une verrue est présente (mois/années), plus le traitement risque d’être long. Par contre, chaque client réagit différemment et les  traitements peuvent varier entre 2 à 3 visites jusqu’à plus de 10.

La verrue vulgaire (doigts et mains)

Les verrues vulgaires, plutôt bosselées, apparaissent le plus souvent sur les mains et les doigts (en particulier chez les enfants).

La verrue plantaire (pieds)

Les verrues plantaires, plutôt bosselées, apparaissent sur les pieds (en particulier chez les enfants); Elle peut être isolée ou en mosaïque.

La verrue plane (coude et genoux)

Les verrues planes sont des petites verrues de 3 à 4 mm de diamètre en général. Elles ont une couleur différente de la peau avoisinante (rose ou chamois). Elles ont une surface plutôt lisse. Les verrues planes sont localisées habituellement sur les coudes et les genoux. Elles peuvent se retrouver aussi sur les mains, les pieds et au visage.

Le molluscum contagiosum

Le molluscum contagiosum est une maladie cutanée fréquente surtout chez les enfants. Bénigne, elle guérit de manière spontanée mais requiert parfois un traitement pour éviter sa propagation. Le molluscum contagiosum est une infection virale due à un poxvirus de la même famille que la variole. Il apparaît sur le corps sous la forme d’un ou plusieurs petits boutons durs, translucides, avec un point central.

Bénin, le molluscum contagiosum est néanmoins très contagieux

Sans risque pour la santé, le molluscum contagiosum n’est jamais grave, autant chez les enfants que chez les adultes. Il convient simplement de couvrir les boutons avec des vêtements longs pour éviter la contamination d’autres membres de la fratrie.

Le molluscum contagiosum disparaîtra de lui-même, de trois façons différentes : sur un mode silencieux sans que le patient ne le remarque; en créant une plaque d’eczéma inflammatoire autour de la lésion qui finira par se résorber; ou encore en devenant inflammatoire comme un furoncle qu’il faudra désinfecter pendant quelques jours.

Conseils pour éviter la propagation du virus

Les kératoses séborrhéiques sont des lésions cutanées bénignes et fréquentes, en particulier chez le sujet âgé. Elles appartiennent à la catégorie des tumeurs bénignes. Unique ou multiples, elles épargnent les muqueuses, les paumes de main et la plante du pied. Elles se situent le plus souvent dans les zones du visage, du décolleté, sous les seins ou le dos. Elles apparaissent, le plus souvent vers l’âge de 40 ans.

Les signes d’alerte

Repérez le grain de beauté différent des autres. Tous les grains de beauté d’une même personne se ressemblent. Celui qui n’est pas comme les autres doit donc attirer votre attention (principe du « vilain petit canard »).

Soyez vigilant à tout changement. Une nouvelle tache brunâtre qui apparaît sur votre peau (cas le plus fréquent) ou un grain de beauté qui change d’aspect rapidement (dans sa forme, sa taille, sa couleur ou son épaisseur), consultez votre médecin.

Les acrochordons

Un acrochordon est une petite excroissance de chair que l’on appelle communément une « tétine. » Elle peut être de la même couleur que la peau ou légèrement pigmentée et consiste simplement en une petite boule de chair qui est accrochée au reste du corps par une tige que l’on appelle pédoncule.

Petites tumeurs bénignes qui ne causent généralement aucune complication, les acrochordons peuvent apparaître n’importe où sur le corps. On les retrouve surtout dans les endroits où la peau forme des plis : le cou, les aisselles, les saine, sous les seins, parfois sur les paupières. Même s’ils sont parfois dérangeants et inesthétiques, les acrochordons sont parfaitement inoffensifs.

Les condylomes

***Vous référer à la rubrique sur le Virus du papillome humain (VPH)

Conseils avant le traitement à l’azote liquide

L‘usager doit être informé avant le traitement des effets potentiels suivants :

  • La douleur pendant et après l’application;
  • Les cicatrices résiduelles – cicatrices hyperkéloides;
  • La formation d’une phlyctène parfois hémorragique (ampoule remplie de sang);
  • L’hypopigmentation ou l’hyperpigmentation (changement de couleur de la peau);
  • La récurrence et la fréquence des traitements (aux 2 semaines);
  • La possibilité d’un échec de la thérapie à l’azote liquide.

Conseils après le traitement à l’azote liquide

L‘usager doit être informé qu’après le traitement il faut éviter de gratter les lésions et éviter de percer l’ampoule (phlyctène) s’il y a lieu.

La fin du traitement à l’azote liquide

Le traitement est terminé lorsque vous présentez les éléments suivants:

  • La présence de dermatoglyphes sont les figures de la face palmaire des mains, de la plante des pieds, des doigt (empreintes digitales) ;
  • L’absence de points noirs (vaisseaux sanguins qui alimentent la verrue) ;
  • Dans le cas des acrochordons lorsque la lésion est disparue ;
  • Pour les kératoses lorsque la lésion est disparue ;
  • Pour les condylomes lorsque la lésion est disparue.